Ouvrière, ouvrier

Aujourd’hui, les ouvriers forment encore près du quart de la population active et un homme sur trois ayant un emploi est un ouvrier.

Malgré leur importance numérique, ils ne sont pratiquement plus visibles dans les médias.

Ils sont exclus du champ politique et des lieux de pouvoir. Ils sont souvent dévalorisés, caricaturés par les discours dominants : l’ouvrier est celui qui n’a pas réussi !

Et pourtant, ces mêmes ouvriers ont su s’adapter aux nouvelles technologies et méthodes de production. Chacun d’eux est fier de ses compétences, du travail qu’il réalise, malgré des conditions souvent difficiles. Ils souffrent clairement de l’indifférence de la société à leur égard.

Ce qui est sûr, c’est qu’ils jouent un rôle essentiel dans notre société. Avoir un toit, de l’eau qui coule au robinet, de l’électricité qui nous éclaire, avoir accès au transport… Tout cela ne pourrait exister sans leur travail.

Redonner aux ouvriers un sentiment de fierté collective, c’est leur donner confiance en leur capacité d’intervenir dans le champ social et politique.

N’est-ce pas, d’ailleurs, une des conditions pour toute nouvelle avancée sociale ?

Leur donner la parole, les écouter, démontre l’importance de leur permettre de décider au travail. Les interviews de chacun de ces ouvriers jouent donc un rôle essentiel dans cette exposition.

 

Les photos de cette exposition présente des portraits de cheminots militants syndicaux.

Vous pourrez voir la suite de cette exposition au Musée d’Histoire Vivante à Montreuil
du 14 mai 2022 au 30 décembre 2022

Cliquez sur la photo pour écouter l'interview

siteon0-e5814.png
Suzy0219.jpg

Suzy

Conductrice de train du dépôt SNCF de Versailles chantiers

 

"Je suis fière de prouver que, nous aussi les femmes, on peut faire tous les métiers si l’on en a envie !"

Portrait1627.jpg

Farouk

Agent de maintenance électrique
au technicentre de Paris Austerlitz

 

"Il y a les anciens qui nous expliquent les gestes qui ne sont pas dans les manuels. Je suis toujours preneur de ces astuces, c’est ça qui me fait avancer. C’est la camaraderie !"

Safia.jpg

Safia

Télécom à la gare SNCF de Paris Austerlitz

 

"On crée des cases pour certains métiers. Moi j’ai un métier  dit d’homme, alors qu’en fait j’ai juste un métier."

Axel 0347.jpg

Axel

Conducteur de train du dépôt SNCF de Trappes

 

"Le temps de retournement au terminus des trains a été réduit. S'il y a un imprévu, le retard d’un train va mécaniquement se reporter sur l’ensemble des trains avec les conséquences pour les voyageurs."

Portrait1750.jpg

David

Remiseur dégareur au technicentre  SNCF des Ardoines

 

" À la suite de l’incendie du poste1 aux Ardoines, notre capacité d’adaptation et cette solidarité entre nous ont permis cette facilité à remettre en place une organisation qui fonctionne."

Camille.jpg

Camille

Agent dans un centre opérationnel
pour les TGV

 

"La solidarité entre nous est un peu imposée par l’organisation du travail, mais elle est quand même vraie parce que tout ton travail aide les gens qui sont à l’autre bout, dans un train coincé."

Sébastien.jpg

Sébastien 

Technicien d’appui voie sur le secteur
Austerlitz Tolbiac Masséna

 

"Le mauvais temps, la pluie, la neige le vent en rajoute aux conditions difficiles du travail de nuit."

Ibrahim Abdallah.jpg

Ibrahim

Agent voie à Versailles chantiers

 

"On travaille sous la contrainte du temps, pour moins de temps on doit faire un maximum de chose."

Michaël.jpg

Michaël

Agent du service électrique signalisation
Infralog SNCF de Lorraine

 

"Dans mon métier, on est amené à aller souvent sur le bord des voies par tous les temps, été comme hiver ."

Soulimane.jpg

Soulimane

Agent de maintenance électrique aux ateliers SNCF de Montrouge

 

"Avec mon expérience dans le monde ouvrier, c’est ceux qui ont le moins qui sont prêts à donner le plus."

Regis.jpg

Régis

Superviseur production sur les gares SNCF
de Brétigny, Dourdan et Étampes

 

" Rendre service c’est, pour moi, vraiment ça la notion de service public."

Gilles.jpg

Gilles

Agent de circulation au PRS SNCF de Juvisy

 

"Avec la séparation des activités à la SNCF, je n’ai plus le droit de faire un métier que j’ai fait plus de 20 ans."